La pandémie a renforcé les inégalités sociales

image_pdfimage_print

Sur mandat de la Plateforme nationale contre la pauvreté, une équipe de recherche du centre de compétences suisse en sciences sociales FORS et de la Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HETSL/HES-SO) s’est penchée sur les effets de la pandémie de coronavirus et du semi-confinement sur les conditions de vie.

Les données provenant d’une enquête exceptionnelle menée en mai et juin 2020 du Panel suisse des ménages ont permis aux chercheurs d’analyser la manière dont les personnes avec des ressources financières limitées ont vécu le semi-confinement et la première vague, et dans quelle mesure leur expérience diffère d’autres groupes de population (femmes, jeunes, personnes âgées, etc.).

L’étude démontre que les inégalités sociales déjà existantes ont été accentuées par la crise sanitaire. Les personnes ayant de faibles revenus ont plus fréquemment subi des pertes financières que les autres et ont plus souvent été exposées au risque de devoir puiser dans leurs économies, de se restreindre drastiquement ou de demander des prestations sociales.

Artias – Amanda Ioset, secrétaire générale

Lien : https://www.contre-la-pauvrete.ch/studien/studien-nationales-programm/detail/konsequenzen-der-corona-pandemie-shp-studie