20 ans de l’Artias

image_pdfimage_print

A l’occasion de ses 20 ans, l’Artias a fait confiance aux jeunes de Scène Active pour mettre en valeur la cohésion sociale : quelle vision ont les jeunes du « vivre ensemble ». Carte blanche leur a été donnée pour s’exprimer au travers de courts métrages. Entre cohésion et collision sociale c’est une version pertinente des incompréhensions et des paradoxes dans lesquels nous vivons qui nous est présentée ici. Réalisés par les ateliers de Scène Active (multimédia, musique & son, scénographie, stylisme) 3 clips d’environ 4 minutes :

Faites ce que je dis – 4’ 26’’

Un geek et une casse-pied. Plusieurs événements, plusieurs rencontres – un décalage.

Ici c’est la différence, voire le paradoxe, entre ce qui est dit et ce qui est fait qui est mis en avant. Alors qu’elle prône le respect elle se révèle envahissante. Un autre protagoniste va vouloir éduquer son petit frère, tout en devant assumer les conséquences de son comportement.

Frontière – 4’

Deux colocataires : un ne peut plus supporter l’autre – un rouleau de scotch

En utilisant la situation de la colocation, voilà une vision de ce qui cause la mise en place des frontières et l’absurdité des situations que cela engendre. Alors qu’il cherche à se protéger du comportement envahissant de son colocataire, le personnage principal va comprendre que la mise en place de sa bande de démarcation va avoir des conséquences gênantes.

Le monde est petit – 3’ 51’’

Court-métrage en une seule séquence – la vie quotidienne

Un immeuble plein de contradictions et de frictions tient lieu de scène pour ce court-métrage. Afin de montrer la proximité et les interactions le clip est réalisé en un seul plan séquence. A la fois choix esthétique et défi technique c’est à une véritable chorégraphie que vous êtes conviés.


> Téléchargez le dossier du mois en Pdf
> Articles de presse : Le CourrierLa Tribune de Genève
> Dossier de presse 01.07.16
> Autres éclairages sur notre thème Travail >> Insertion >> Jeunes adultes